La coopérative régionale Copelveau déploie ses prestations en défendant avec force et conviction son autonomie et son indépendance. En s’appuyant sur des valeurs humaines et une connaissance reconnue du secteur de la viande bovine, elle dispose de réels atouts pour la défense des éleveurs.

Une histoire bâtie depuis plus de 35 ans

tëte de vache

La création de la coopérative Copelveau remonte à l’année 1978. L’activité se porte alors sur l’élevage de veaux à destination de la boucherie. Cette activité dure jusqu’en 1992, la production de jeunes bovins prenant le relais dès l’année 1990. Malgré les turpitudes de la filière bovine, la coopérative régionale construit son succès grâce à un ancrage local important. Bien qu’elle reste une structure modeste, Copelveau poursuit son essor avec par exemple, en 2007, le développement de l’activité veaux par la reprise de l’entité Ouest Veaux basée à Moyon (50).

La coopérative agricole compte actuellement une vingtaine de salariés pour accompagner entre 600 et 700 éleveurs actifs. Leurs compétences sont orientées en fonction des prestations offertes : commercialisation, valorisation, suivi technique, conseils en financement, etc. Ces équipes assurent ainsi un service de qualité en faveur des adhérents dans le but d’entretenir une relation gagnant/gagnant.  

La force d’une société coopérative agricole

Vaches dans leur enclos mangent

Copelveau est une société coopérative agricole (SCA) dont le statut relève à la fois de la loi du 10 septembre 1947 et du code rural. Elle n’est ni commerciale, ni civile, et doit être fondée par des agriculteurs dans le but de mutualiser certaines compétences telles que l’utilisation d’outils de production ou de commercialisation, ainsi que l’approvisionnement en engrais et autres intrants.

Le principe fondateur de la SCA est que chaque membre adhérent possède une voix à part entière, dont la portée est identique à n’importe quel autre membre, quel que soit le nombre de parts détenu. Autre principe important : la participation aux excédents financiers est calculée au prorata du volume d’activité de l’exploitant, et se présente sous la forme de ristournes de prix.

Comme chaque coopérative agricole, Copelveau est dirigée par un conseil d’administration qui est nommé par l’assemblée générale composée de tous les membres adhérents. Renouvelable par tiers chaque année, ce conseil d’administration est en charge notamment d’élire le bureau et le président. Le mandat de ce dernier court sur un an renouvelable. Grâce à cette structure transparente, chaque éleveur a droit à la parole, ainsi qu’à une participation aux excédents financiers équitable.

Nous contacter

picto d'une ferme avec son fermier et ses vaches